تابعونا

لم يتم التحقق

Visé par une plainte pour harcèlement, Al Bayane rejette les accusations

Casablanca

Une employée de l'administration de la société éditrice d'Al Bayane a déposé plainte pour harcèlement contre le directeur administratif et financier de l'entreprise. Le journal se dit "surpris" par ces "allégations" à "la mode".
Le directeur administratif et financier (DAF) de la société éditrice des journaux Al Bayane et Bayane Al Yaoum est accusé de "harcèlement" par une employée de l'entreprise. La victime présumée a déposé une plainte selon plusieurs sources médiatiques.

Dans un communiqué publié le 28 février au soir, Al Bayane s'est dit "surpris" par ces accusations. " Il faut présenter des preuves, car le harcèlement s'est transformé en une mode (...), le but étant de profiter de l'occasion et d'inventer des faits qui n'existent que dans l'imagination de la personne qui les formule", peut-on lire dans le communiqué.

Le communiqué accuse la plaignante de vouloir "profiter du contexte actuel". Une allusion à peine voilée à l'affaire de Taoufik Bouachrine, directeur de publication d'Akhbar Al Yaoum, poursuivi pour "traite d’êtres humains, abus de faiblesse, usage du pouvoir et de l’autorité à des fins sexuelles de manière habituelle au moyen de la menace et du viol".

Al Bayane affirme que la salariée en question est en litige avec son entreprise. "La personne qui avance ces allégations a été embauchée par l'ancienne équipe administrative et, malgré les remarques formulées sur ses prestations professionnelles, elle a été gardée et percevait son salaire", détaille le communiqué.

La même source précise que la plaignante "a reçu un avertissement par Internet et elle a porté l'affaire devant la justice, toujours en cours. Elle continue de venir au bureau et à percevoir son salaire".

صور أو مقاطع فيديو

Visé par une plainte pour harcèlement, Al Bayane rejette les accusations
تاريخ الخرق : Feb 28 2018

اترك تعليق
الاسم:
البريد الإلكتروني:
التعليقات:
الكود الأمنى:
11 + 5 =